IL Y A DÉMONS, DÉMONS, DÉMONS, ET DÉMONS

Et il ne faut surtout pas les confondre,
sous peine de n'y rien comprendre .

1) Il y a les démons "intellectuels"
dont parle réellement la Bible .

2) Il y a les démons dont on croit que parle la Bible .

3) Il y a les démons qui vivent réellement dans la Nature .

4) Il y a les manifestations immatérielles
qui émanent des démons physiques de la Nature,
et qui sont généralement confondues avec les démons du 2) .


Dans la première partie de ce site, nous étudions
toutes les significations réelles de la Bible,
et donc celles des démons dont parle la Bible .

Dans la deuxième partie de ce site, nous étudions
toutes les autres manifestations des démons .


PREMIÈRE PARTIE
L'AUTRE LECTURE
DE LA BIBLE


La Bible est un livre "mystérieux", déclaré,
par ceux qui l'utilisent, comment étant "inspiré" .

Mais la première caractéristique que nous trouvons à son sujet,
c'est que, dès ses premiers textes, et jusqu'à présent,
elle a fait l'objet d'une "prise en otage",
par des Religions contradictoires, qui ne jurent que par elle,
et se font une gloire de la comprendre en suivant ses textes,
le plus "littéralement" possible .

Après plus de trente ans de travail quotidien sur la Bible,
et au contact de toutes sortes de personnes,
issues de tout un éventail de Religions se réclamant de la Bible,
il m'est apparu que la lecture "littérale" de la Bible
n'aboutit à rien d'autre, quelle que soit la bonne volonté des chercheurs,
qu'à des contradictions, des stupidités, des dénis des réalités,
et strictement aucune compréhension possible de l'Univers réel
dans lequel nous nous trouvons .


La rationalité théologique

La rationalité théologique,
c'est ça !


J'ai alors constaté que le mot "Dieu", dans la Bible,
peut être partout remplacé par les mots: "la Vérité".
Était-ce un simple hasard ?

Admettre qu'il y avait une intentionnalité dans cette "coïncidence",
c'était alors admettre que la Bible aurait une "intention cachée" .

Celle-ci porterait, non sur le fait de créer des Religions,
de prétendre apporter une morale, de suggérer que l'Histoire humaine
s'inscrirait dans un vaste plan "divin",
voire de fonctionner comme un "instrument du salut",
visant à acquérir quelque Paradis, en récompense d'une vie "droite",
mais sur notre capacité à discerner des choses relatives à... l'intelligence .

Oui: car la Vérité, c'est un concept intellectuel.
Qui se rapporte à une capacité, très précise, à définir
et à juger les choses, dans un refus des mensonges,
des pièges, des apparences trompeuses .

Et cela ne peut se faire que dans un cadre... "d'intelligence" .

Partant du mot "Dieu", j'ai alors observé les occurrences
d'un certain nombre d'autres mots basiques de la Bible,
et j'ai pu constater que ceux-ci se rapportaient en fait
à d'autres concepts, d'autres phénomènes de la pensée,
dont ils décrivent très précisément les interactions .

Ma première impression n'était donc pas ridicule,
puisque les mots de la Bible s'assemblent, en fait,
comme les pièces d'un puzzle, ou les séquences d'un rébus,
pour former de nouvelles phrases qui n'apparaissent nulle part
rédigées telles qu'elles,
et qui parlent de choses relatives à l'intelligence .

C'est à cette découverte que je vous invite à présent .

Vous me direz: "Mais les démons, où sont-ils, alors ?"


Démon intellectuel

Ici: le littéralisme biblique,
engendre de tels démons "intellectuels" .


Et là, nous allons dégager également une confusion
qui a entraîné les Religions et leurs pratiques, dans l'erreur,
et dans la totale incompréhension de ce dont la Bible parle vraiment.
Car, dans la Bible, on parle aussi de "démons".
Les clefs que nous allons donner, vont alors permettre
de déterminer ce que sont les "démons", au sens "intellectuel".
Et le décryptage de ce point va nous faire réaliser
de très grands progrès, dans notre propre démarche intellectuelle .


Attention: contrairement à l'ensemble de nos PDF,
disponibles sur nos sites, nous avons fait référencer
celui que nous allons mettre en ligne dans les prochains jours, ici,
afin de le protéger contre tout mauvais usage, contrefaçon,
ou falsification du texte, et il est immatriculé
sous les codes ISBN-EAN: 978-2-9557513-1-2
Nous vous demandons instamment de bien vouloir respecter
cette protection intellectuelle .


DEUXIÈME PARTIE
LES DÉMONS RÉELS


Depuis bien des siècles, les Religions, unanimes,
s'accordent dans une même mission: donner une certaine image
de Dieux qui n'existent pas, et de démons (ou diables), qui n'existent pas plus .

Kali par Raja Ravi Varma

Quelqu'un a-t-il déjà rencontré ce "Dieu" ?
Non, bien sûr ! Jamais !
Pourtant, plus de 200 millions d'Humains le considèrent vraiment
comme un Dieu, et pensent qu'ils lui doivent offrandes et obéissance .

Et nous constatons par la même occasion,
que ce qui se vante ouvertement d'être à l'origine
des malheurs et de la mort des Humains, se décline
soit comme un Dieu, soit comme un démon. C'est indifférent .

Pourtant, les mêmes Religions qui soumettent les Hommes à ceci,
enseignent aussi que Dieu ou les Dieux
sont en conflit avec le Diable ou les démons.
De qui se moque-t-on ? Et pourquoi ?

Il doit donc y avoir une raison puissante,
qui explique l'élaboration d'un pareil mensonge,
et qui explique aussi les moyens extraordinaires qui ont été déployés
pour tromper l'Humanité de cette façon .

Si l'on veut bien observer les choses encore un peu plus loin,
on constate alors que les mêmes Religions nous expliquent sans fard
qu'elles sont là pour nous accompagner le mieux possible...
jusqu'à la Mort, jusqu'à la tombe ...

Question: Et si les deux choses étaient liées ?
Si, précisément, la croyance en des Dieux et des Diables qui n'existent pas,
était le moyen par lequel les Religions organisent notre mort,
et nous y conduisent, comme des chiens de bergers
mènent leurs troupeaux jusqu'à l'abattoir ?

Et si tout cela n'était pas le fruit du hasard ?

Si ces Religions "travaillaient" pour "quelque chose" qui,
au lieu de souhaiter le bonheur et le succès des Humains,
avait besoin de nous maintenir dans l'aveuglement,
avant de se débarrasser de nous, et de renouveler sans cesse l'opération
avec d'autres générations, dont la durée de vie, trop brève,
empêche de disposer du temps suffisant pour parvenir à comprendre
le grand mystère de notre destruction ?


L'OBJET DE CETTE
DEUXIÈME PARTIE


Premièrement: Apporter les éléments de documentation
qui permettent de cerner le problème posé,
et d'y ajouter des éclairages réalistes .

Deuxièmement: Définir si le "quelque chose"
mentionné au sous-titre précédent, existe,
exerce une volonté, et possède vraiment la capacité
de faire notre malheur .

Troisièmement: Définir précisément
en quoi consiste ce "quelque chose".
Est-il matériel ou immatériel, vivant ou non, intelligent ?

Quatrièmement: Localiser ce "quelque chose",
s'il existe effectivement, et s'il est concrètement accessible .

Cinquièmement: Si les conditions sont remplies,
prendre toutes dispositions utiles,
pour aller l'y détruire, si nécessaire .


LE TÉMOIGNAGE
DES INITIÉS


Impacts de tirs sur une Vouivre

Armoiries de la Maison des Visconti, en façade du Palais des Archevêques,
place du Dôme, à Milan, en Italie
- la cible sur la "bête", est de nous, bien sûr -.
"L'animal" des Visconti, avec ses cornes molles,
n'est absolument pas un serpent:
le corps a été volontairement placé dans une position telle
que le squelette d'un serpent, ne permettrait pas cela.
Et le sculpteur le sait parfaitement .

Il représente ici un "Basilic", c'est-à-dire un vieux démon infraterrestre,
qui ne possède pas de squelette, en réalité.
Et le sculpteur fait parfaitement bien ressortir
le caractère "mou" de "l'animal" .

Vouivre des Visconti

Celui-ci n'est pas en train de dévorer quelqu'un.
Il réalise simplement un "baptême initiatique".
Il absorbe le disciple d'une Confrérie initiatique,
puis le restitue, vivant, à l'extérieur de son corps .

C'est notamment à cause de cette pratique
qu'aujourd'hui encore, les Hommes sont déclarés "mortels",
alors qu'ils devraient, depuis longtemps, avoir acquis la Vie durable .

Jusqu'à quand devrions-nous accepter cela ?

Le site "Le Crève-Démons" se consacre à réparer
cette situation catastrophique .


"Avertissements et conditions d'utilisation" .

Accès aux avertissements

"Rubriques" .

Accès au Sommaire